L’angine blanche, qu’est-ce que c’est ?

Fréquente chez les enfants, l’angine blanche (ou érythémato-pultacées) est une inflammation aiguë des amygdales, faisant apparaitre une substance blanchâtre punctiforme. Cette inflammation au niveau de la gorge est généralement causée par une infection virale ; soit 8 cas sur 10. Dans certains cas beaucoup plus rare, elle peut aussi être due à une infection bactérienne. Les adultes sont quant à eux beaucoup moins touchés par cette infection.

Symptômes de l’angine blanche

schéma angineLe mal de gorge reste le symptôme principal de l’angine blanche. Mais, elle ne se réduit pas qu’à ce symptôme :

  • toux ;
  • amygdales rouges et gonflés, avec des difficultés à avaler et à déglutir ;
  • fièvre pouvant atteindre les 40° C ;
  • maux de tête ;
  • écoulement nasale ;
  • fatigue ;
  • frissons ;
  • otalgies ; et,
  • taches blanches remplies de pus.

D’autres symptômes pourront aussi être constatés comme la perte de voix suite à un gonflement des chaines ganglionnaires lymphatiques dans le cou. Il faudra être à l’écoute des jeunes enfants, à savoir s’ils se plaignent d’une douleur à l’estomac. Des ganglions lymphatiques pourraient s’être formés dans l’abdomen.

Un diagnostic précis devra être effectué afin de déterminer si l’infection est d’origine virale ou bactérienne. Une pharyngite pourra diagnostiquée si l’infection est plus étendue.

La durée de touts ces symptômes est d’environ quatre à six jours.

La cause et les transmissions

contagion-angineLes virus en cause ne peuvent pas toujours être traités par antibiothérapie. En revanche, des bactéries peuvent de façon moins fréquente aussi être la cause d’amygdalite.

Le streptocoque groupe A bêta-hémolytique est la cause plus fréquente des angines blanches. Un système immunitaire sain ne pourra pas développer de champignons ou de parasites qui peuvent aussi être causes de cette infection.

Le tabagisme passif, même s’il n’existe pas de preuve, peut aussi être cause de l’angine blanche chez l’enfant.

La toux et les éternuements sont les premiers vecteurs de transmission d’une personne à une autre de l’angine blanche. Il faut cependant que le contact soit étroit entre ceux personnes, ce qui explique le taux important de cette maladie chez les enfants.

Pour vous donner un exemple de situation classique, lorsqu’un enfant est porteur d’une angine blanche, qu’il se gratte le nez, touche ses jouets avant de donner son jouet à un autre enfant, le contact se fera indirectement et la transmission de l’infection s’effectuera.

Le plus souvent, la durée de contagion ne dépasse pas les 24 heures après le début de prise d’antibiotiques chez l’enfant atteint d’une amygdalite bactériennes.

Comment la diagnostiquer ?

Le médecin est le plus à même de détecter la maladie via un diagnostic basé sur des symptôme visibles et un examen physique. Par exemple, un professionnel de santé pourra analyser les amygdales et vérifier la présence de gonflements, de rougeurs ou encore d’écoulements.

Le diagnostic sera complété par une analyse de la gorge afin d’écarter des maladies comme la diphtérie ; causes de maux de gorge. Dans certaines cas, comme chez l’enfant, le médecin effectuera une culture de la gorge car les maux sont plus généralement causés par des virus et moins des bactéries. Grâce à cette culture, le médecin pourra facilement mettre en évidence la présence de l’angine blanche.

Si vous avez besoin de rassurer votre enfant, cette procédure est indolore. Le médecin devra simplement essuyer un coton-tige dans la gorge de l’enfant afin de récupérer des éléments au niveau des amygdales et de l’arrière gorge. Le coton-tige sera envoyé au laboratoire pour analyse. Les types de tests peuvent varier en fonction des diagnostics effectués par le médecin. Par exemple, l’agent bactérien le plus souvent diagnostiqué dans les cas d’angines blanches est le streptococcus pyogenes. Ces test peuvent durer quelques minutes à plusieurs jours.

Des antibiotiques pourront être prescrits immédiatement pas le médecin si les tests rapides, autrement appelé TDR, se révèlent positifs. Dans le cas contraire, il faudra attendre le résultat de tous les tests. Enfin, si les tests sont négatifs mais qu’une infection demeure, une prise de sang pour une numération pourra être effectuée afin d’éviter toute complication liée à une infection plus grave ainsi que pour vérifier le taux de globules blancs.

Traitement de l’angine blanche

angine bactérienne

En premier lieu, il faut importer d’éviter toute déshydratation en buvant une quantité importante d’eau. De plus, des antalgiques et des antipyrétiques vous permettront de soulager les douleurs ainsi qu’une fièvre éventuelle ; à l’image de l’ibuprofène.

Si l’angine blanche est causée par un virus, celle-ci se guérira par elle-même. Il n’est donc pas nécessaire de prendre un traitement antibiotique. Il faut rappeler l’inefficacité de ces médicaments contre des infections virales, à l’inverse des infections bactériennes.

Discutée ci-dessus, l’angine blanche causée par les streptococcus doit toujours être soignée par des antibiotiques. Sans traitement, les complications peuvent être graves. L’antibiotique à prendre dans ces cas est l’amoxicilline. Il devra être pris pendant 6 jours à raison de deux comprimés par jours. Des céphalosporines pourra être prescrit par le médecin en cas d’allergie par le patient.

Enfin, dans le cas d’angine blanche à répétition, des examens approfondis seront nécessaire, comme une amygdalectomie. Cette intervention sera aussi prescrite dans les cas où les problèmes d’amygdalite occasionnent des problèmes dans les activités de tous les jours du patient.

Les complications possibles

Comme pour toute maladie infectieuse, les complications sont nombreuses et peuvent être graves si elle n’est pas soignée à temps. Par exemple, chez votre enfant, nous vous conseillons de surveiller s’il ne fait pas de l’apnée du sommeil. Autrement appelée apnée obstructive du sommeil, l’amygdalite chronique (ou angine fréquente) entrainera des problèmes respiratoires chez votre enfant. L’autre complication, qui disparait spontanément, est l’otite moyenne aigu. Résultat d’une infection lors du passage des bactéries dans la trompe d’Eustache au niveau de l’oreille.

Les autres complications sont beaucoup plus rares aujourd’hui, à l’image de la scarlatine, des rhumatismes articulaire, voire des éruptions cutanées.